Enter your search terms:
Top

Like @

Facebook

 
 
 
 
 

#

Twitter

 
 
 
 
 

Connect

LinkedIn

 
 
 
 
 

Watch

Youtube

1ère édition du Hackathon au SILMO 2019 : Céline Duban-Nègre  enseignante à l’ICO, nous fait part de son expérience

 

Pour la première fois au SILMO, un Hackathon a été organisé par le pôle supérieur de design du lycée Léonard de Vinci à Villefontaine.

Céline Duban-Nègre, professeur de marketing et communication, de e-commerce et de culture générale à l’ICO, y a participé.

 

Les participants avaient 24 heures pour dessiner le futur de l’optique le samedi 28 septembre 2019 au SILMO Paris !

 

Un hackathon c’est quoi ?

Le principe du Hackathon est de concentrer sur 24h un groupe sur une problématique donnée.

 

 

5 équipes composées de 5 personnes devaient résoudre une problématique liée aux évolutions du marché de l’optique. Toutes ces problématiques sont  des simulations qui les plongent en 2030.

Une équipe est composée de 2 élèves de l’école de design, et de 3 intervenants extérieurs (professionnel de la vision, du retail, du design, des sciences humaines, de la production, du milieu de l’optique ou non).

 

 

 

La problématique du groupe de Céline était la suivante :

Comment les opticiens traditionnels et les futurs géants de l’optique ou non vont cohabiter ? L’arrivée des nouveaux produits à haute technologie vont changer les attentes des clients ?

 

Contingences : Vous êtes une start up et vous subissez une crise pétrolière.

Choix stratégique pris par l’équipe : Trouver les moyens de rendre ces éléments du marché complémentaires.

 

Déroulement du Hackathon

Après avoir pris connaissance de leur  problématique et assimiler les différentes données, la première étape a été d’exposer leur démarche aux autres groupes.

Pour finir, le 29 septembre 2019 à 12h a eu lieu la présentation finale. Cette dernière devait se faire sous forme de roman photo.

 

Témoignage de Céline

Q : Pourquoi avoir participé au Hackathon ?

Céline : « J’ai voulu participé à ce Hackathon, car je trouvais l’idée très originale, précurseur. En plus de ça, être mélangé avec d’autres personnes aux compétences diverses et se confronter à l’international est très enrichissant. Nous n’avons pas la même façon de penser. C’était également un défi personnel : se dépasser, et professionnel : acquérir des connaissances plus pertinentes du marché. »

 

 

Q : Quel est votre ressenti après ce Hackathon ? Qu’en avez-vous tiré ?

Céline : « Il y avait une super ambiance, aucun préjugés. Tout le monde a joué le jeu et était très enthousiaste. En plus de ça l’organisation était parfaite ! C’était une belle expérience humaine où j’ai pu apprendre à me dépasser en utilisant une méthodologie différente de la mienne. Cette expérience me sert aussi sur le côté pédagogique puisque je vais l’adapter pour mon enseignement».